Cigarette électronique et santé. Ecig, danger ou pas ?

La cigarette électronique : effet de mode ou véritable avancée ?

Ce nouveau millénaire est manifestement orienté sur la santé et la réduction des risques. De plus en plus de monde prend conscience des problèmes environnementaux et s’interrogent sur ce qu’ils mangent, boivent et respirent…

Aidés par des avancées technologiques, des nouvelles façons de fumer des produits ou plantes comme par exemple « le tabac » ont explosé depuis une petite décennie.

Vous connaissez maintenant le vaporisateur qui est capable d’extraire les produits actifs et arômes des herbes médicinales et plantes aromatiques sans générer de goudron ou sous-produits de combustion, ce qui est nettement plus sain pour l’organisme, faisant de la phyto-inhalation le système le plus efficace pour la phytothérapie (médecine par les plantes).

Mais la vaporisation a littéralement explosé avec le Boom planétaire de la cigarette électronique. Appelé aussi E-Cig ou E-Cigarette, ce sont des millions d’utilisateurs (vapoteurs) à travers le monde et pas moins de 500 000 en France.

popularite-cigarette-electronique

Avec un tel engouement, il est vraiment indispensable de s’intéresser aux éventuelles retombées pour la santé.

Tout d’abord, il n’est pas nécessaire de revenir sur les ravages de la cigarette et plus largement la combustion (Voir article).

Nous ne parlerons pas de la qualité de la E-Cig, et partirons du principe qu’elle est de parfaite conception (méfiance, lorsque vous choisissez votre modèle !).

La Ecig, c’est quoi donc ?

La Cigarette Électronique est en gros un vaporisateur à E-Liquides. Le Eliquide est un produit qui contient généralement du Propylène Glycol, de la Glycérine, de la Nicotine et des produits pour aromatiser. Le liquide est chauffé pour créer une vapeur qui est, par principe, dénué des produits toxiques de combustion comme le goudron.
Mais connaît-on vraiment les risques de ces produits sur le corps humain ?

La vaporisation des E-Liquides est-elle nocive pour les poumons ?

Le 6 Mars 2013, la revue « Tobacco Control » a publié une étude sur l’éventuelle toxicité des substances contenues dans la cigarette électronique. Le résultat montre que la vapeur n’est pas cytotoxique avec les cellules des poumons (produit Flavour Art)

Mais l’étude montre aussi (comme retrouvé en Pologne) que l’on peut parfois détecter certains produits toxiques comme l’Acroléine. Ce problème arriverait lorsque l’on chauffe la Glycérine Végétale vers 200° (comme quand on chauffe de l’huile à haute température).
Cependant, certains se posent des questions sur la mise en place de cette étude, celle-ci n’étant pas réalisée dans des conditions réelles, ce qui pourrait avoir créé une surchauffe de la Ecig.

En conclusion, vapoter semble sain pour les poumons si la Ecig et le E liquide sont de bonne qualité. Malheureusement il est souvent très compliqué de connaître la véritable composition des produits venant des 4 coins du monde !

Image3_air

A gauche, le filtrage d’une cigarette. A droite, le filtrage d’une Ecig !


La vaporisation des E-Liquides est elle nocive pour le cœur ?

Une étude récente de la société européenne de cardiologie a été dévoilée. Réalisée sur une soixantaine de patients fumeurs et vapoteurs de bonne santé. Le résultat montre que contrairement à la cigarette, la Ecig ne modifierait pas la fonction cardiaque (sur le court terme en tout cas). Il faudra d’autres études plus poussées et plus de temps pour s’assurer qu’il n’y aurait pas de troubles sur le long terme. Ceci vaut aussi bien pour le cœur que pour le système respiratoire.

La cigarette électronique est elle efficace ?

Bien que le commerçant n’ait pas le droit de présenter la ecig comme une méthode pour arrêter le tabagisme, je n’y vois personnellement aucun autre intérêt. Effectivement, cela voudrait dire que vapoter serait un hobby pour les non fumeurs ou pour des fumeurs qui pensent manquer de nicotine ! C’est complètement stupide.
D’ailleurs, je met en alerte les gens qui se mettent à la Ecig sans arrêter le tabac. Le risque est au final de fumer encore plus. Effectivement au passage à la ecig, il se produit un transfert de dépendance. C’est à dire que le cerveau est berné, il avait associé son manque à la cigarette alors qu’il reçoit sa dose de nicotine, ce qui fait que en quelques jours, certains gros fumeurs indécrottables arrivent facilement à arrêter de fumer. Cependant, pendant cette période d’arrêt, de très gros taux de nicotine peuvent être alors inhalés, renforçant alors la dépendance à la nicotine. Si malheureusement le patient est amené à reprendre la cigarette dans cette période de « sur-nicotine », le résultat peut s’avérer catastrophique et contraire au but original.
Un des gros atouts de la cigarette électronique est aussi la possibilité de choisir son taux de nicotine. Un plan d’arrêt total de la ecig sur 6 mois à 1 ans est tout à fait envisageable, voire recommandé. Par exemple, vous pouvez commencer à 16mg et baisser le taux par tous petits paliers, à votre rythme. Au bout de quelques mois vous aurez abandonné la nicotine de manière douce. Quel plaisir de redécouvrir la vie sans dépendance ! A vous de ne pas craquer !
Certaines études montreraient même que la nicotine seule ne serait pas aussi addictive et rendrait cette méthode bien plus efficace que les patchs par exemple. Il est clair qu’il est désormais bien plus facile d’arrêter de fumer avec cette nouvelle méthode qui demande bien moins de volonté que l’arrêt pur et simple de la cigarette qui, rappelons-le, est une véritable drogue.

Ecig et tabagisme passif

Comme nous l’avons vu, la vapeur de Eliquide est infiniment plus saine que la la fumée d’une cigarette. Il est donc logique que les rejets dans l’air soient moins dangereux, la plupart des produits se volatilisant rapidement sous forme gazeuse. De plus la vapeur n’ayant que très peu d’odeur, elle n’est vraiment pas gênante pour l’entourage. Alors certes, vous n’allez pas recracher la vapeur vers un bébé ou un enfant mais je peux vous assurer que votre entourage vous dira vite merci après l’acquisition d’une cigarette électrique !

La cigarette électronique chez les jeunes

Attention danger !
Une étude montrerait qu’au lycée par exemple, les jeunes utiliseraient la cigarette électronique comme un rite initiatique à la nicotine, facilitant le passage à la consommation de cigarettes.
Autre bizarrerie, la vente d’Ecig n’étant pas réglementée, elle est de fait, accessible à tous sans distinction d’âge. Et oui bien que la plupart des commerçants interdisent, par déontologie, la vente aux mineurs, cela pourrait être jugé comme un refus de vente ! Une réglementation intelligente et pragmatique est vivement attendue !

enfant-qui-fume

En conclusion

Il est clair que la cigarette électrique est bien plus sûre que la clope. On ne connaît malheureusement pas encore ses réelles retombées sur la santé. Il ne serait pas raisonnable d’envisager la consommation de E liquide à long terme, mais plutôt comme une chance de se débarrasser de ce poison qu’est le tabac pour soit et son entourage.

Publié dans Vaporisateur et vaporisation. Infos générales
3 commentaires sur “Cigarette électronique et santé. Ecig, danger ou pas ?
  1. Ici ci Paris dit :

    J’ai commandé le ego-k sur votre site le 21 et livré personnellement l’apres midi meme. Merci ca fait plaiz. J’en suis tres content pour l’instant.

  2. admin dit :

    Oui sur Paris, quand on peut, on vient livrer nous même (c’est gagnant/gagnant) !

  3. afel dit :

    Une lecture bien complete un grand merci.