Vaporisateur et vaporisation : Les différentes techniques

Les différentes techniques de vaporisation

En dehors de la qualité des composants utilisés, la technique de chauffe est indispensable pour déterminer la qualité d’un vaporisateur.

Quelles sont les techniques utilisées ? Comment sont conçus les vaporisateurs ? Eléments de réponses.

Convection, conduction, radiation

Convection, conduction, radiation

La vaporisation par conduction

C’est certainement la manière la plus simple et la plus économique de pratiquer la vaporisation. Saviez-vous que les égyptiens vaporisaient leurs plantes médicinales en les disposant sur des pierres préalablement chauffées ?

On parle donc de vaporisation par conduction lorsque la matière végétale est en contact direct avec la source de chaleur.

De nos jours, tout cela a disparu (sauf en cuisine avec les pierrades), et c’est bien dommage, mais bien heureusement il y a les vaporisateurs de type « vapo ampoule », ou bien « Pipe Vaporizer ».

Le vapo ampoule est le plus simple et le moins cher de tous les modèles. Il s’agit tout simplement d’une ampoule trafiquée, un trou pour aspirer, un autre pour l’appel d’air. On place les herbes séchées a l’intérieur et on chauffe avec un briquet…

Avantages : la simplicité et la qualité des arômes. Par contre, l’apprentissage est long. Il faut en effet une bonne maîtrise de la technique de chauffe car on est jamais bien loin de la combustion.

Ce système est donc très intéressant quand on veut se faire une idée de la phyto-inhalation à moindre frais, mais il n’est absolument pas sûr. Vous n’obtiendrez jamais la même expérience. Conséquence, beaucoup d’utilisateurs perdent vite patience…

Il existe aussi des versions un peu plus évoluées. Citons la pipe vaporizer Eagle Bill « Shake and Vape » et surtout le Vaponic Vaporizer qui a un système très ingénieux de refroidissement de la vapeur. Cependant, même si ce sont des super vaporisateurs, le problème de surchauffe avec combustion reste très présent.

La vaporisation par convection

C’est un système bien plus évolué qui permet un meilleur contrôle de la température et de la répartition de la chaleur.

La vapo par convection, c’est simplement un courant d’air qui passe par une source de chaleur. Cet air chaud traverse alors les plantes à vaporiser pour en extraire les principes actifs et huiles essentielles.

La vaporisation par radiation

On parle de vaporisation par radiation lorsque que l’extraction se fait grâce au rayonnement lumineux d’une ampoule par exemple. Ce système reste peu utilisé et peut s’apparenter à la chauffe par convection.

Finalement, les différences se font au niveau des sources de chaleur et des systèmes d’appel d’air. Elles peuvent être diverses.

Avec un simple briquet, par exemple pour des modèles de pipes bien connues comme la mythique mais néanmoins efficace Vaporgenie. Un excellent vapo, certes un peu dépassé mais j’en parle avec amour et nostalgie ayant moi même arrêté de fumer grâce à lui ! Merci petit génie …).

On chauffe à l’aide d’un briquet, on contrôle la température avec la force d’aspiration (plus on aspire fort, plus çà refroidit et vice et versa) et vos plantes sont protégées par une pierre volcanique. La nocive combustion est encore possible, mais avec un peu d’entraînement largement évitable.

Gaz (système de recharge), c’est un système très pratique et efficace, quand il n’y a pas de contact entre la matière et le gaz. Exemple avec le Iolite, très efficace en extraction mais plus que décevant en matière de goût.

Avec une source électrique. Soit sur le secteur pour les vaporisateurs de salon, ou avec batterie pour les vaporisateurs portables. C’est la méthode la plus populaire car très efficace.

Un vapo électrique est bien plus facile à maîtriser. Prenez le Volcano Digit, il est capable d’assurer des températures stables à plus ou moins 1 degré. Là, il n’y a plus de risque de combustion pour les meilleurs modèles.

Mais attention aux arnaques, il y a un tas de vaporisateurs électriques de qualité pitoyable qui peuvent être dangereux pour votre santé. Le problème vient de la mauvaise qualité des matériaux destinés au passage de la vapeur : points de soudure, colle…

Du côté des systèmes pour provoquer l’appel d’air, deux solutions émergent :

Soufflerie : efficace mais bruyant

Un système électromécanique de soufflerie propulse l’air dans le vaporisateur, air transformé en vapeur qui vient ensuite gonfler un sac (de composition naturelle) que l’on nomme « ballon ». Le très réputé vaporisateur Volcano utilise ce système. Ce n’est pas un scoop, tout le monde reconnaît la qualité de cette machine, les reproches se focalisant sur le bruit et le long temps de chauffe. Vous en avez pour la soirée…

Tube ou tuyau en verre : populaire mais attention fragile

Les tubes sont réalisés en verre borosilicate ou en plastique pharmaceutique. C’est l’utilisateur qui crée l’appel d’air en aspirant. Ce système est extrêmement répandu aussi bien dans les vapo portables que les vaporisateurs de salon, comme l’Arizer Solo et le Silver Surfer Vaporizer, pour ne citer que les meilleurs.

Reliés à un vapo sur batterie, le duo apporte confort et efficacité. Mais attention, les tubes en verre sont fragiles. La chute n’est pas permise !

5 points à retenir

– La vapo, ça fonctionne par convection ou conduction

– Pour fonctionner, la vapo dépend d’une source de chaleur, manuelle ou électrique

– Manuelle, elle ne permet pas un bon contrôle

– Electrique, la maîtrise est totale mais attention aux arnaques

– Appel d’air : d’un côté les systèmes mécaniques, de l’autre, l’aspiration naturelle

Publié dans Vaporisateur et vaporisation. Infos générales Tagués avec : , , , ,
7 commentaires sur “Vaporisateur et vaporisation : Les différentes techniques
  1. vapor's fan dit :

    I am not sure where you are getting your information, but great topic. I needs to spend some time learning more or understanding more. Thanks for wonderful info I was looking for this information for my mission

  2. Alice06 dit :

    Merci pour cet article !

  3. Andy dit :

    TY for the useful info! I would not have gotten this otherwise!

  4. Ben dit :

    Merci enormement pour cette mine d info.

  5. meurfu dit :

    par contre il faut une marque de liquide française!

  6. DocteurVapo dit :

    Oui, nous avons pour l’instant The Fuu et Alfaliquid qui sont des E-Liquides Francais !

  7. coffee36 dit :

    Encore merci pour ces infos