Vaporisation et Phytothérapie (éléments de base)

La vaporisation, c’est quoi donc ?

« Rien ne se crée, tout se transforme », et ce n’est pas le chimiste Lavoisier qui me contredira !
Effectivement, on sait tous que la chaleur du soleil évapore l’eau des océans, créant des nuages de vapeur qui retomberont sous forme de pluie sur notre bonne vielle Terre.
La vaporisation est donc le passage de l’état liquide à l’état gazeux. (vapeur)

Les états de la matiereles états de l'eau

 

La vaporisation et la phyto-inhalation

Le cas qui nous intéresse est l’application de la vaporisation en phytothérapie (médecine par les plantes).

Il s’agit du même principe. On va chauffer par exemple une plante médicinale à une température suffisante pour en extraire les principes actifs (soigner les symptômes voulus) et les huiles essentielles pleines de saveurs et d’arômes.

Chaque plante a évidemment des températures de vaporisation optimum différentes. De plus, chaque plante peut se vaporiser à différentes températures pour en extraire uniquement les molécules souhaitées. On parlera alors de panel de températures.

ébullition


Tout est une question de pratique

Par exemple, on dit que la menthe se vaporise entre 100° et 150°. A force d’essais, je peux dire que ma température préférée est de 120° et après quelques minutes, j’aime monter un peu en température mais on sent rapidement une altération du goût.

Et oui, plus on chauffe, plus on dégradera nos herbes aromatiques jusqu’à la température d’auto-combustion qui est de 235°. A partir de cette température, de nombreuses substances nocives font leur apparition (goudrons, co2 et autres poisons).

macro-houblon-avant-volcanomacro-houblon-après-volcano

La combustion est si nocive pour la santé, que l’on ne peut plus parler de phytothérapie lorsqu’on brûle nos plantes. Le tout est de connaître les limites.

Vaporisation ou sublimation ?

On parle de vaporisation, mais le terme le plus exact serait plutôt « sublimation », pour un passage de l’état solide à gazeux. Mais bon, ne compliquons pas les choses. Le terme admis et généralisé est bien la « vaporisation », et l’appareil utilisé est appelé « vaporisateur ».

La vaporisation avec un vaporisateur

On a révisé nos cours de 5ème et on a vu que le principe était très simple, cependant, la mise en œuvre s’avère très compliquée.

Il est extrêmement difficile de mettre au point un vaporisateur de qualité qui ne risque pas de nuire à votre santé. C’est pourquoi, les vaporisateurs efficaces et sans danger sont plutôt peu nombreux.

Le fameux volcano vaporizer

Mais cela sera un prochain sujet !

Publié dans Vaporisateur et vaporisation. Infos générales Tagués avec : , , ,
5 commentaires sur “Vaporisation et Phytothérapie (éléments de base)
  1. johndrake dit :

    C’est très intéressant

  2. michael dit :

    Ca me donne envie de ressortir mes livres de chimie !

  3. Steph dit :

    Merci pour ce post rempli de conseils !

  4. bouffon dit :

    Sujet très captivant

  5. webman dit :

    Super post encore une fois !